Ushersan* & HIV+ ‎– Black Monolith EP

Label:
OPN ‎– OPN EP04
Format:
Vinyl, 12", EP, Limited Edition, Numbered
Country:
Released:
Genre:
Style:

Tracklist Hide Credits

A1 Nuevo Siglo 4:27
A2 I Remember
Mixed By – NormotoneWritten-By – Alan Vega, Martin Rev
7:34
B1 Lovelet
Mixed By – NormotoneVocals – Vera (14)
3:06
B2 Transmutation
Vocals – Vera (14)
5:00
B3 Someone Else 2:54

Companies, etc.

Credits

  • Lead VocalsHIV+ (tracks: A1, A2 to B1), Usher (2) (tracks: B3)
  • Mastered ByNormotone
  • ProducerHIV+, Usher (2)
  • Synthesizer, Drum Programming [Beat Box], Noises, Lead VocalsHIV+
  • Synthesizer, Drum Programming [Electronic Rhythms], Tape, Voice, Mixed ByUsher (2)
  • Written-ByHIV+ (tracks: A1, B1 to B3), Usher (2) (tracks: A1, B1 to B3)

Notes

All songs written & produced by Usher & HIV+, except A2 original song written by Alan Vega & Martin Rev (1978).

Cover printed at Imprimerie Trace (FR)

This edition is strictly limited to 100 handnumbered copies.

Recommendations

Reviews

Add Review

Effix

Effix

August 17, 2012
edited over 6 years ago

Vieux fan de NORMA LOY depuis le milieu des années 80, Pedro Peñas Robles aka HIV+ ne pouvait que croiser la route d’Anthon Shield Usher à un moment donné. C’est en sélectionnant une version remixée du « romance » de NORMA LOY (l’un des tous premiers titres de cette formation dont Usher est le compositeur depuis 1979) pour le second volet de sa série de compilations Electronic Manifesto, que le premier contact eu lieu.

Depuis, c’est grâce a de brefs échanges épistolaires sur la musique et les arts déviants que les chemins sonores de ces deux artistes se sont rejoints autour d’une envie commune de travailler ensemble. De cette rencontre fortuite sont nés quatre titres figurant sur le maxi « black monolith » paru chez OPN Records, ainsi des reprises de « cheree » et « I remember » des légendaires SUICIDE (duo new yorkais dont sont épris les deux personnages depuis leur jeunesse). Puis une version très personnelle du « united » de THROBBING GRISTLE a émergé tout naturellement d’une rencontre avec la voix opiacée de Vera de DIE PUPPE qui hante ces compositions maladives à plusieurs reprises.

Un projet unique qui propose des compositions originales basées sur des sons electro analogiques ou industriels, parsemés des voix possédées ou vindicatives qui pose un regard sans concession sur la folie du monde qui nous entoure et les relations humaines souvent mises à mal par le perte de repères sentimentaux, spirituels et sociaux de notre époque .

En attendant l'album CD signé sur le label Signifier (Chicago/USA) vous trouverez matérialisés sur ce maxi vinyle masterisé par Normotone (strictement limité à 100 exemplaires numérotés) cinq titres fulgurants qui ne souffrent d’aucune influence flagrante , hormis celles du LSD et des sonorités post punk, mais qui plairont autant aux fans de SUICIDE qu’à ceux de TIMOTHY LEARY, CLOCK DVA, ANTONIN ARTAUD, TRISOMIE 21, HAUS ARAFNA, THROBBING GRISTLE, ALDOUS HUXLEY, FACTORY FLOOR et … NORMA LOY forcément.