Fairuz

Fairuz

Real Name:
نهاد رزق وديع حداد (Nuhad Rizq Wadīʿ Ḥaddad)
Profile:
Born and educated in Beirut, she began her musical career as a chorus member at the Lebanese Radio Station. In the late 1950s her talent as a singer became fully acknowledged.
Fayrouz's early songs featured the singer's distinct vocal timbre and lyrics expressing romantic love and nostalgia for village life. They meshed with a delicate orchestral blend in which certain Arab instruments figured prominently but which also subtly incorporated European instruments and European popular dance rythms. She also sometimes sang adaptations of Arab folk tunes.
By the early 1960s Fayrouz was already one of the main attractions of the annual Baalbeck Festivals and a celebrety not only in Lebanon but throughout the Arab world. The dissemination of hundreds of songs, many musical plays and several films had widened her audience to include Arabs living in Europe and the Americas.
During most of her singing career, Fayrouz was part of a three-member team which included the two Rahbani brothers.

Fairuz was married to Assi Rahbani. They had for children: Ziad Rahbani, ليال الرحباني (Layal Rahbani), Hali Rahbani and ريما الرحباني (Rima Rahbani).
Sites:
Variations:

Fairuz Discography

Albums

فيروز* = Fairuz فيروز* = Fairuz - سهرة مع فيروز = Fairuz Sings (Comp) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1957 Sell This Version
فيروز* راجعون (Album) Lebanese Recording Company Lebanon 1957 Sell This Version
فيروز*, وديع الصافي* فيروز*, وديع الصافي* - مهرجانات بعلبك الدولية Folk Songs From Ba'albak Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1959 Sell This Version
LPVDX 106 Fairuz باقة الحان لفيروز = A Bouquet From Fairuz(LP, Album, Mono) Parlophone LPVDX 106 Lebanon 1959 Sell This Version
Fairuz مهرجان معرض دمشق الدولي (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Brazil 1960 Sell This Version
LPVDX 112 Sabah, Fairuz, Wadi' Al-Safi* Sabah, Fairuz, Wadi' Al-Safi* - عين الرمان The Village(LP, Mono) Parlophone, Voix De L'Orient LPVDX 112 Lebanon 1960 Sell This Version
فيروز* البعلبكية - مهرجانات بعلبك الدولية ١٩٦١ = Baalbeck International Festival 1961 (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1961 Sell This Version
LPVDX 118 فيروز*, نصري شمس الدين فيروز*, نصري شمس الدين - مهرجانات معرض دمشق الدولي ١٩٦١ = Damascus International Festival 1961(LP) Parlophone, Voix De L'Orient LPVDX 118 Lebanon 1961 Sell This Version
فيروز* جسر القمر The Bridge Of The Moon Operetta (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1962 Sell This Version
Fairuz عودة العسكر = Return Of The Soldiers (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1963 Sell This Version
فيروز* الليل والقنديل The Night And The Lantern (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1964 Sell This Version
Fairuz الأسواره The Bracelet (Album) Voix De L'Orient Lebanon 1964 Sell This Version
فيروز*, كارم محمود فيروز*, كارم محمود - فيروز Sono Cairo Egypt 1964 Sell This Version
فيروز* بياع الخواتم ● Rings For Sale ● Le Vendeur De Bagues Vol. 1 (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1965 Sell This Version
فيروز* أندلسيات Andaloussiyat (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1966 Sell This Version
فيروز* = Fairuz فيروز* = Fairuz - سفربرلك = Safarbarlek (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1967 Sell This Version
فيروز* = Fairuz فيروز* = Fairuz - القدس في البال = Jerusalem In My Heart (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1967 Sell This Version
فيروز* = Fairuz فيروز* = Fairuz - الجمعة الحزينة ترانيم دينية = Good Friday Eastern Sacred Songs (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1967 Sell This Version
فيروز* = Fairuz فيروز* = Fairuz - مهرجانات معرض دمشق الدولي ١٩٦٦ = Damascus Festival 1966 Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1967 Sell This Version
Fairuz مختارات من أيام فخر الدين The Days Of Fakhr Eddeen (Highlights) (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1967 Sell This Version
فيروز* = Fairuz فيروز* = Fairuz - بنت الحارس = Bint El Harass - Original Soundtrack Recording Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1970 Sell This Version
فيروز* الشخص = Ash'Shakhs Highlights Parlophone, Voix De L'Orient UK 1970 Sell This Version
فيروز* يعيش يعيش Ya'Eesh Ya'Eesh (Highlights) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1962 Sell This Version
Fairuz جبال الصوان Jibal As-Sawan Highlights Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1971 Sell This Version
Fairuz, Wadi' Al-Safi* & The Lebanese Popular Group* Fairuz, Wadi' Al-Safi* & The Lebanese Popular Group* - سهرة الحب = Oriental Evening (Album) Parlophone, Voix De L'Orient Lebanon 1971 Sell This Version

Reviews

Add Review

cblanger

cblanger

March 9, 2016
Fairuz فيروز , également appelée Fairouz ou Fayrouz, est une chanteuse libanaise née le 21 Novembre 1935 à Jabal el Arz, sous le nom de Nouhad Haddad نهاد حداد . Son nom de scène, Fairuz, signifie turquoise; bleu/vert en arabe. Elle et sa famille s'installèrent à Beyrouth en 1935 dans le quartier où elle grandit.

Élève à l'école saint-joseph, elle se distingua dans la chorale, et fut engagée comme choriste à la radio nationale libanaise. Elle fut présentée à Halim El roumi (père de la chanteuse Majda Al Roumi) qui dirigeait la radio du Proche-Orient "Mahattat Ach-Charq Aladna " qui l'auditionna avec des chansons de Farid Al Atrache et Asmahan . Croyant en son avenir, il composa pour elle et c'est chez lui que Fairuz rencontre les frères Rahbani, Assi et Mansour (elle sera l'épouse de Assi de 1954-1978). Le trio se mit alors à créer un nouveau style de musique libanaise, initialement très influencé par la musique sud-américaine.

Les années 50 furent très fertiles pour Fairuz qui s’essaya à de nombreux genres musicaux grâce aux compositions avant-gardistes des frères Rahbani qui excellent aussi bien dans des compositions symphoniques que dans des tangos et autres danses latines.

Critiqué au début, le style des deux frères s'impose néanmoins petit à petit et en 1957, le comité du festival international de BaalBeck demande aux Rahbani de préparer une soirée libanaise à l'occasion du premier anniversaire du festival. La soirée fut un succès et Fairuz inaugure le Festival de Baalbek où, pour la première fois, elle rencontre le public en plein air, sur des planches installées au pied des gigantesques colonnes du temple romain. Elle remporte un tel triomphe qu'on la surnomme aussitôt la septième colonne.

La Syrie à son tour lui ouvre ses portes dès 1960 et elle sera l'invitée de la biennale de Damas. La chanson des frères Rahbani passera du sketch musical à l'opérette populaire, et au théâtre musical à Baalbek, mais à Damas, elle sera dans la plus pure tradition classique avec des œuvres arabo-andalouses, des Mouwachahs et des Qacidas.

Les Rahbani créèrent en 1961 une comédie musicale en 4 actes intitulée Al Ballbakieh. Pénétrant l’univers de la mythologie, les Rahbani écrivirent l’histoire d’une jeune fille dotée d’une voix envoutante, universelle et éternelle, Fairuz chanta ainsi aussi bien les mélodies andalouses que celles puisées dans la pure musique classique occidentale (la célèbre « Ode à Baalbeck »).

En 1962, Fairuz revint encore une fois, dans une comédie musicale, cette fois en 2 actes : Jisr el Kamar. Fairuz joue le rôle d’une fée qui cherche à réconcilier les habitants de deux villages voisins en guerre. Suivie de Allayl wa’l Kandil (Nuit et Lumière) en 1963 où Fairuz joue le rôle d'une jeune vendeuse de lanternes qui tombe amoureuse d’un « horla » (hawl) qui trahit sa confiance.

Le festival des Cèdres en 1964 accueille le premier film de Fairuz et des Rahbani, Bayya’a el khawatim (Le vendeur de bagues) histoire d’une jeune orpheline fataliste (Fairuz) prise dans les méandres des mensonges d’un oncle mythomane. Au Liban, on parle désormais du « théâtre des Frères Rahbani » grâce à la voix inimitable de Fairuz et de son talent sans limite.

Fairuz revient au festival de Baalbeck en 1966, avec cette fois-ci une fiction historique des Frères Rahbani : Ayyam Fakhreddine — Du temps de l’émir Fakhreddine. Où Fairuz incarne la conscience fictive d’un peuple qui attend que son souverain le protège et fasse de lui un peuple souverain et indépendant.

En 1967 le théâtre Piccadilly ouvre ses portes et Fairuz et les Rahbani y sont invités. Ils présentent leur dernière production : Hala wel Malik (Le Roi et Hala), une comédie musicale de « masques et bergamasques ». La même année sort aussi la deuxième production cinématographique des Frères Rahbani, Safar barlik (L’exil). Ce film fut suivi d’un autre en 1968, qui fut le dernier, Bint el hariss (la fille du garde).

Ce fut en Syrie que Fairuz donna avec les Frères Rahbani la première de Ash-shakhs (Son Excellence) qui est le premier volet d’une trilogie satirique (avec Yaish Yaish et Sahh Ennom en 1970) de la bureaucratie et la politique des régimes arabes de l’époque.

En 1969 la pièce fut jouée pendant près de trois mois au théâtre Piccadilly, et pour l’été de la même année les Frères Rahbani composèrent une comédie musicale épique pour le festival de Baalbeck, Jibal As-sawan (Les montagnes de Silex).

L'année 1970 les Rahbani composèrent deux comédies musicales, Yaish Yaish (Longue vie à sa majesté..) et Sahh En-nom (Avez-vous bien dormi ?). Et encore une nouvelle en 1971 « Nass min Warak » (Gens de papier), suivie d’une tournée dans les salles les plus prestigieuses de l’Amérique du nord, avant d’atterrir au Piccadilly de Beyrouth en hiver 1972.

Pour l’été 1972, les frères Rahbani présentèrent avec Fairuz au festival de Baalbeck Natourit al Mafatih (La gardienne des clés), une comédie noire où un peuple opprimé choisit la résistance passive : tout le monde fuit le royaume de Sira sauf Zad el khayr (Fairuz) qui reste seule face au tyran.

À la fin de la saison, Fairuz épuisée, est conduite dans une clinique de Beyrouth.

L'année 1979 voit la séparation du couple artistique Fairuz-les frères Rahbani, et la naissance d'un premier album de Fairuz dont les compositions sont toutes signées de son fils Ziad Rahbani.

L’album Wahdoun (Seuls) inclus les mélodies et arrangements jazzy de son fils (Wahdoun , al bosta), et des mélodies orientales (Habbaytak ta nsit ennawm- je t’ai aimé à en oublier le sommeil-, ana andi hanine-je suis nostalgique-).

Mais le public, habitué aux textes romantiques des frères Rahbani fut choqué par les textes crus et osés de Ziad et son humour noir.

Le deuxième album devra attendre l'année 1987. Maarefti fik (Notre rencontre) regroupe aussi bien des atmosphères orientales (toujours dans le style Rahbani) que du jazz (Ma’erefti fik).

En 1988, Fairuz, après un concert-évènement au Palais Omnisports de Paris-Bercy, fut nommée commandeur des arts et des lettres. Et dix ans plus tard, en 1998, Fairuz recevra la légion d’honneur à Beyrouth.

En 1991, « Kifak enta ? » (Comment vas-tu ?), troisième album de Fairuz et son fils fait scandale à cause des paroles jugées trop osées et ce n'est que des années plus tard qu'il deviendra un « classique » de Fairuz, qu’elle chante dans presque tous ses concerts.

En 1994, Fairuz qui n’avait pas chanté au Liban depuis 1977 se produisit dans un méga-concert dans le centre-ville de Beyrouth.

La même année sort l’album « Ila Assi » (À Assi), en hommage à Assi Rahbani, qui regroupe 19 des chansons de Fairuz et des frères Rahbani réorchestrées par Ziad Rahbani.

En 1999 Fairuz sortit un nouvel album avec Ziad Rahbani, « Mish Kayen Hayk Tkoun » (Tu as vraiment changé).

En août 2000, elle présenta au festival de Beiteddine, accompagnée de son fils Ziad Rahbani, et d’un orchestre symphonique composé de musiciens arméniens, français, hollandais et libanais, sous la houlette de l’arménien Karen Durgaryan, trois concerts dont le programme, choisi avec le plus grand soin, regroupait des anciennes chansons savamment réorchestrées (dont la fameuse La inta habibi -tu n’es plus mon amour) ainsi que de nouveaux titres (dont le tout aussi fameux, désormais, Sabah w massa-matin et soir).

Un nouvel album sortit en janvier 2002 Wala kif (…ni comment) et en 2006, la comédie musicale Sahh ennom des frères Rahbani de 1970 connait une seconde vie pour le come back d’une Fairuz comédienne pour neuf représentations à guichets fermés à Sharjah et à Amman.

Videos (21) Edit