BAFANG ‎– Elektrik Makossa

Label:
Soulbeats Records ‎– SBR152
Format:
CD, Album
Country:
Sortie:
Genre:
Style:
 

Tracklist

1 Yamela
2 International Makossa
3 Mbasso
4 Bamileke Nation
5 Ibabemba
6 Ngo Mee
7 Njounjou
8 Mounaye
9 Zanga
10 Sifa
11 Abdouliloula
12 Essaouira

Notes

Qu’importe la fenêtre par laquelle entre cette douce vibration qui, peu à peu, laisse des traces
indélébiles, l’essentiel est ailleurs, dans ces têtes qu’elle fait bouger et ces âmes vibrer. Dans un
espace ouvert à tous les possibles, de temps à autres s’ouvrent des portes vers des sensations
inédites, des instants extra-quotidiens en phase avec l’univers, imprégnés de vibes zen et d’humeurs
à la puissance dévastatrice, phénomènes paisibles qui bousculent nos existences ordinaires et leur
donnent une intensité supplémentaire. Cette musique de l’instant est celle qui vient du coeur, qui se
nourrit d’une histoire, d’un parcours, de rencontres et de partage. Sans métissage point de message,
aussi puise-t-elle son essence dans ses racines qui la guident et lui donnent un petit peu d’âme en
plus pour que la chimie opère.
Alors, au confluent de nos propres limites peut éclore une fleur musicale qui ne ressemble à nulle
autre, paradoxale et protéiforme, tour à tour éphémère et destinée à laisser une empreinte durable en
nous, envoûtante comme une transe tribale et sauvage comme le rock le plus instinctif. Reflet de ces
eaux bouillonnantes où fusionnent les énergies, de ce mélange entre tradition et modernité, Bafang
jette un pont entre les continents, entre l’Afrique centrale, berceau familial, qui toujours privilégie la
sincérité, la spiritualité et la chaleur humaine, et cette Europe qui depuis toujours nourrit sa culture
musicale. Du Cameroun originel, la ville de leurs grands-parents donnant son nom à leur duo, les deux
frères, Enguerran le batteur et Lancelot le guitariste, ont gardé l’art et la manière de saisir l’indicible,
de laisser le rêve prendre le pas sur la réalité. De la scène caennaise qui les a vus grandir et se frotter
aux effluves alternatives, ils ont su tirer une énergie qui ne connaît ni limites ni frontières pour mieux
créer un univers où se mêlent les sonorités et les horizons divers, big bang vertigineux où l’énergie
scénique et l’urgence rock de Royal Blood viendrait fusionner avec la flamboyante guitare d’Hendrix,
où la chaleur du désert magnifiée par le blues de Tinariwen prendrait les festives couleurs du makossa
de Manu Dibango ou du groove imparable d’Earth, Wind and Fire.
Une batterie, une guitare, quelques effets, deux voix, nul besoin pour eux d’autre chose pour
embarquer le public dans un voyage empli de fort agréables turbulences sonores. Car pour Bafang,
que ce soit sur scène ou sur disque, comme sur leur explosif “Elektrik Makossa” (sortie automne
2020), du dialogue des supposés opposés naissent ces histoires qui ne se racontent pas mais se
vivent, ces émotions que l’on ressent sans toujours pouvoir les décrire, ces effervescences de sourires
qui éclosent de la confrontation des mondes et des musiques. Là, lorsque la puissance grasse du
stoner vient se lover dans la douceur déchirante d’un blues du désert, quand les pulsations hard-rock
viennent saturer l’air d’un groove aux contours world, au moment où les langues se superposent pour
ne former qu’un seul monde, l’étincelle peut alors se produire et transformer le coeur de ceux qui la
contemplent en un magique brasier émotionnel.
Furieux pilotes de leur pirogue afro rock, ils nous entraînent sur les flots tumultueux d’un fleuve
exubérant, faisant de nous les témoins d’un spectacle unique qui réveille les esprits tout en faisant
osciller les têtes et les corps. Les Transmusicales - où le magazine Rolling Stone a classé le groupe
dans ses coups de coeur ! -, Les Papillons de Nuit, Beauregard, le Reggae Sun Ska, Chauffer dans la
Noirceur, Afrika Tage, pour n’en citer que quelques-uns, nombreux sont ceux qui ont poussé la porte
de cet univers et ont été happés irrémédiablement par la richesse de cette incantation magique, par le
groove de ce rock qui se pare des chaudes couleurs du Makossa pour mieux repousser les limites,
surprendre, envoûter et faire bouger.
Pour tous ceux qui savent lever les yeux vers les étoiles, Bafang ouvre les ailes de moments sublimes
qui, de loin en loin, font des notes et des mots les plus belles histoires, celles qui durent et ne se
racontent pas !

Autres versions (1 de 1) Tout afficher